Région/Pays: Hauts de France

Julie Forquet fonde la compagnie L’Arrêt Création en 2003, à l’occasion de sa première création Mon coeur en un cri, mon corps en résonance, un regard critique et nostalgique sur le mouvement mai 68, sur la censure de l’information et l’essoufflement des manifestations.

En 2004 elle entre à L’INSAS (Institut National Supérieur des Arts du Spectacle), à Bruxelles en section Mise en scène. Elle dirige de nombreux ateliers théâtre, touchant tout type de public, adultes, enfants et participe durant plusieurs années au festival Mimouna à Bruxelles où chaque année elle présente des spectacles qu’elle monte avec les jeunes des quartiers les plus difficiles de Bruxelles.

En 2006, elle crée “Chaud” au Théâtre National de Bruxelles à l’occasion du festival Zone Franche avec des jeunes de 15 à 18 ans issus des quartiers difficiles de Bruxelles, un spectacle sur les violences urbaines qui se fait remarquer dans le secteur professionnel.

En 2009, elle co-fonde avec Yza de Burbure le festival Trace, à Gottechain en Belgique dont elle assurera la direction artistique durant 2 ans.

En 2010 elle met en scène et tourne en rue le spectacle Mais qui donc a la main mise sur moi ? , création collective sur la dictature du corps parfait et jusqu’où les femmes sont-elles prêtent à aller pour leurs obsessions.

Installée alors à Fléchin, elle s’attèle à développer le projet du Pôle Culturel en milieu rural de Fléchin.