En 1996, Agathe et Antoine, pendant l'exploitation d'Amore Captus, fondent la compagnie Les Colporteurs. Ils font construire avec leurs complices du moment, le chapiteau dont ils rêvent et créent leur premier spectacle, Filao, inspiré du roman d'Italo Calvino Le baron perché. Ce spectacle, qui mêle cirque, théâtre, danse et musique a été représenté 220 fois entre 1997 et 2000 en France et à l'étranger.

Dès 1999, l'équipe des Colporteurs s'associe à celle des Nouveaux Nez pour imaginer, en Ardèche, ce qui va devenir La Cascade, pôle national des arts du cirque, qui a ouvert ses portes à Bourg-Saint-Andéol en avril 2008.

En mai 2000, Antoine est victime d'un grave accident de la vie, qui l'empêchera de continuer à danser sur le fil. Mais il reprend son travail de comédien, de musicien et s'engage dans un travail de mise en scène.

Appelés par le metteur en scène Giorgio Barberio Corsetti, les Colporteurs créent sous sa direction les spectacles Le Metamorfosi (2002) puis Animali, Uomini e Dei (2003).

Parallèlement, Antoine met en scène en 2003 Diabolus in Musica, librement inspiré de Diableries de Mikhaïl Boulgakov.

Rappelés au fil par de jeunes funambules qui leur demandent de transmettre leur savoir, Agathe et Antoine réalisent un rêve, créer un spectacle exclusivement de fils et de funambules. Le fil sous la neige, évocation poétique des défis et des émotions qui jalonnent l'existence, est créé sous le chapiteau en 2006. Le spectacle a été présenté plus de 270 fois en France et dans 15 autres pays.

Ce projet marque le début du compagnonnage avec la Fondation BNP-Paribas qui soutiendra le projet artistique de la compagnie jusqu'en 2014.

En 2007, sur une sculpture-structure de trois fils auto-tendus baptisée l’Étoile sont imaginés deux duos pour l'espace public : Tarina et Hautes pointures.

En parallèle, Antoine s'engage dans un projet intimiste sur cette même structure, et crée en 2009 Sur la route… la réinvention d'un langage qui lui permet de poursuivre son parcours d'artiste.

Agathe & Antoine ont reçu le prix SACD Arts du cirque en 2008.

Antoine goûte également à l'univers de l'art lyrique. En 2004 il assiste Giorgio Barberio Corsetti dans la mise en scène d'artistes de cirque dans un opéra contemporain, Le luthier de Venise, au Théâtre du Châtelet. Puis en 2011, c'est Joël Pommerat qui lui propose d'interpréter un rôle muet dans Thanks to my eyes.

Agathe et Antoine sont invités par le Cirque du Soleil (Montréal, Canada) pour concevoir un numéro pour quatre fildeféristes et quatre fils, intégré à leur création Amaluna (2011-2012).
 
En 2012 est créé à Lausanne (Théâtre Vidy) sous le chapiteau, Bal des Intouchables. Réunissant 12 artistes circassiens et musiciens, il explore les fragilités des relations humaines, la différence, l’exclusion, la chute et la renaissance.

Le répertoire des Etoiles s’enrichit avec la création des duos Le Chas du Violon (avec Agathe et Coline Rigot, créé en 2014) puis Evohé (avec Julia Figuière et Julien Posada, créé en 2015). Dirigés par Antoine, ces deux duos sont conçus pour l’espace public et sont présentés ensemble en tournée à partir de l’été 2015.

En 2017, la compagnie crée sous chapiteau « Sous la Toile de Jheronimus» , une rêverie acrobatique, musicale et théâtrale dans l'univers de Jérôme Bosch, mis en scène par Antoine, en collaboration avec Alice Ronfard.

La même année, l’Académie Fratellini propose à Antoine de diriger le spectacle de sortie de ses élèves. Le spectacle Le retour des papillons est alors créé, avec la complicité du comédien et clown Heinzi Lorenzen.

En 2018, Antoine partage avec Agathe la création de Méandres , duo pour l’espace public sur l’agrès Etoile-mât (avec Sandrine Juglair et Molly Saudek).

La même année, il met en scène avec Alice Ronfard, F(R)iction le spectacle de sortie de la 30ème promotion du CNAC.

En 2019, Antoine partage avec Julien Lambert la mise en scène d’un duo musical et acrobatique pour Jeune public, Toyo !