Circus I love you propose des spectacles de cirque qui cherchent à composer avec l’acrobatie au même titre que la musique compose avec des notes, des accords, des rythmes. Ainsi les spectacles ne racontent pas d’histoire, ils n’ont pas de sens à proprement parlé, mais dessinent un parcours émotionnel pour et avec le public. La composition acrobatique se fait en parallèle de la composition musicale pour renforcer ce parcours émotionnel. L’acrobatie et la musique se nourrissent alors l’un l’autre comme dans un ballet par exemple.

“Il est de plus en plus courant de parler de dramaturgie pour analyser un spectacle de cirque. J’y vois une forme de colonialisme venue du monde du théâtre et souvent partagé par des artistes de cirque eux-même en manque de reconnaissance de l’indépendance de leur forme artistique. Je pense que le cirque a beaucoup plus en commun avec la musique qu’avec le théâtre, et ce serait triste de se limiter à cause d’un emploi abusif de vocabulaire. La dramaturgie d’un spectacle de Circus I love you et d’un concert des Toy Dolls existe, mais son analyse est hors sujet.” (Julien Auger)