Bonjoir,

Je sommes la compagnie Raoul Lambert,

2 à 3 comédiens

1 régisseur plateau, factotum furtif et régie de tournée

1 régisseur son et ses 5 doublons

1 régisseuse lumière quand on joue en salle

1 chargée de diff/prod

1 chargée d’admin/prod

auxquels il faut rajouter le bureau

1 président

1 secrétaire

1 trésorière

Pour 1 seul personnage, 4 spectacles dont 3 encore en tournée.

Magie nouvelle ? Ancienne magie ? Mentalisme ? Magie mentale ? Illusionnisme ? Presquedigitation ?

Une chose est sûre, il doit être certainement question de magie !

Mais surtout de spectacle.

Et de représentation,

de posture et d’imposture

des icônes, des idoles, des fan(atique)s et de l’adulation.

Tisser un rapport d’intimité avec le public pour partager, avec humour, notre propension naturelle à la crédulité, la manipulation et notre rapport au pouvoir.

 

Après ses recherches sur la magie et sa mise en spectacle – dont l’écriture et la mise en scène de «Chronique d’un rêveur» (Cie Jour de rêve – 1998) et l’élaboration de numéros de cabaret utilisant la manipulation, la musique, le mentalisme ou encore l’«effet reverse» (2001 à 2009) – Mathieu Pasero monte la compagnie autour de son spectacle fondateur (création 2009) :« Raoul Lambert enfume la chanson française », solo burlesque, magique, absurde & bavard

En 2011, avec le spectacle In caravane with Raoul !, entresort de magie mentale chantée et déjantée, toutes les 17 minutes – 17 personnes, Raoul Lambert explore un nouvel espace de jeu, renforçant le lien d’intimité avec les spectateurs.

La compagnie rejoint à ce moment le Collectif La Basse Cour, basé à Nîmes.

Tout en continuité sur le travail de recherche, la création 2015 “Titre définitif* (*Titre provisoire)”, concert de magie mentale, s’enrichit de deux nouveaux terrains de jeu : la grande illusion et la fin du seul en scène.

En 2017, la compagnie remporte l’appel à projet de la Verrerie d’Alès pour le cirque portatif, projet dédié aux médiathèques et crée “Manipulation poétique”.