Cie de l’Aurore - La Fortune de Jeanne

Aujourd'hui, la Compagnie l'Aurore interroge simultanément l'enfance et la marionnette.

L'enfance comme aurore des possibles, l'âge de la formation de la sensibilité, de l'affirmation de la personnalité, et de la différenciation entre le réel et l'imaginaire.

La marionnette comme un autre-objet qui renvoie à une représentation imaginaire de l'enfance pour l'adulte, à une porte vers le monde de l'artifice pour l'enfant.

Nous faisons un théâtre, en salle ou en rue, volontairement populaire et transgénérationnel. Un théâtre comme lieu de rencontre entre le monde réel et la subjectivité, un espace d'ouverture qui offre à chaque spectateur la possibilité d'explorer en lui-même un territoire familier, un autre et un ailleurs qui est inscrit dans ses propres potentialités.

L'important, c'est l'élan, celui qui nous porte vers les autres. Et qui, nous l'espérons, donnera des rêves de théâtre, pour que d'autres aurores continuent de faire vivre un art qui, comme chaque jour nouveau, se lève toujours sur notre présent.