C’est au Conservatoire National Supérieur de Musique et de Danse à Lyon que Tom Grand Mourcel et Vera Gorbatcheva se rencontrent et créent à cette occasion la compagnie Dikie Istorii Company

Le processus de création de Véra et Tom repose sur la spontanéité de l’écriture, l’écoute de leurs instincts. L’émotion est le ciment de cette compagnie. C’est ainsi qu’est nourrie leur créativité. En quête d’intensité, les danseurs poussent la recherche des sensations physiques et psychiques à son paroxysme, jusqu’à sortir de leurs corps. Ils en font leur singularité, un style hypnotique. S’oublier. En revanche, les interprètes aiguisent une conscience accrue du monde extérieur, restent perpétuellement à l’écoute de ce qui les entoure et interagissent avec les spectateurs et l’espace. Le mouvement, vif et non contrôlable, vient de loin, d’au delà de la conscience. Il révèle un lâcher prise du corps, un état organique proche de l’ivresse. Ces performeurs deviennent auteurs-compositeurs-interprètes afin de raconter leurs histoires vécues. La compagnie s’inspire de la musique, du cinéma et de la photographie. Les idées chorégraphiques et musicales se construisent ainsi à la manière d’un puzzle.