Compagnie(s) :

C’est un chant de coquelicots, plongés dans la pénombre. Au fil des notes que jouent les musiciens, 80 coquelicots s’allument, s’éteignent et clignotent. Multiples, singuliers, différents, solidaires, semblables, complexes… Ils cherchent ensemble la voix de l'harmonie.

Un moment d’une rare poésie pour terminer tout en douceur cette première journée du festival.