Ils ont vu grand ces deux-là ! Gérard interprétera Zeus à la conquête de l’Olympe et Jérôme, qui ne manque pas d’ingéniosité ni de jambes fera tout le reste.

Dans un décor de Péplum aux manivelles récalcitrantes, leur pièce sur la Mythologie grecque va vite devenir le théâtre de leur propre tragédie, de celles qui se lisent à gorge déployée.

Ce duo clownesque, souvent comparé à Laurel et Hardy, embarque le public jusqu'au générique final dans un récit loufoque et inventif, parfois aux limites de l’absurde.

La grande réussite des Mythos c'est d’avoir fait un spectacle subtilement drôle, mené tambour battant, capable de réjouir tous les âges confondus.