SITE

La Folie Kilomètre est un joyeux collectif de création en espace public fondé en 2011, basé à Marseille. Il est porté par des artistes issues du spectacle vivant et des arts visuels et de l’aménagement du territoire et s’enrichit de multiples collaborateurs.

À la croisée de ces pratiques, nous imaginons des expéditions, spectacles, promenades et ateliers.

Bigarrées, hybrides et conviviales, nos créations entremêlent mises en fiction et dispositifs documentaires, installations visuelles et créations sonores, dessins et cartographies, explorations et randonnées artistiques.

Monumentales ou minuscules, nos interventions jouent avec les échelles des lieux et les niveaux de lecture.
Elles s’adressent à un public large et varié.

Notre aventure se dessine par la co-construction de nos créations, de notre fonctionnement et de nos savoir-faire.

Concepteurs et porteurs de projets, les membres de La Folie Kilomètre associent les pratiques de plasticiens, comédiens, scénographes, vidéastes, éclairagistes, géographes, paysagistes, techniciens et administrateurs.

Notre démarche s’intéresse au paysage et au territoire dans toutes ses dimensions (géographiques, humaines, symboliques…). Nous questionnons la manière dont nous habitons, fabriquons et fantasmons aujourd’hui le paysage et notre société.

En investissant l’espace public nous travaillons à faire naître du commun.

Avec une pratique de terrain ancrée dans le temps et des méthodes d’investigation contextuelles, nous explorons la poésie qui se dégage d’un espace vécu.

À la recherche de nouveaux lieux du quotidien, au-delà de nos représentations, notre travail fait émerger des lieux ordinaires les histoires qu’ils fabriquent dans notre imaginaire collectif.

Nos propositions naviguent sur le fil entre réalité et fiction. En glissant de l’une à l’autre, en ménageant des zones de flou ou de friction, nous laissons une large place au vécu et à l’interprétation de chacun.

En invitant à faire un pas de côté, nos créations impliquent un déplacement, souvent physique, où le public est en mouvement mais également un déplacement du regard et des perceptions.

Elles sont une expérience à vivre, plus qu’une représentation à laquelle on assiste.