Créés en 1992, Les Transformateurs s’intéressent aux principes de décalage, au détournement des codes de représentation et des modes de perception.

​Les Transformateurs cherchent à parler d’aujourd’hui aux gens d’aujourd’hui en interrogeant nos préoccupations contemporaines (la frontière, la bioéthique, le travail, le rêve, la mémoire, l’habitat, la / l’(a)normalité...). Les questions de l’humain et de l’identité tracent le fil rouge de leur réflexion.

​Au delà des genres et des «cloisonnements» qu’ils peuvent parfois induire, chaque idée directrice donne naissance à un projet singulier qui tente de dépasser les rapports conventionnels existants entre le plateau et la salle, le public et les artistes. À chaque nouvelle création, Les Transformateurscherchent à définir la juste place de celui-ci : au plateau, dans l’espace public ou à la croisée.

​Les Transformateurs développent une pratique scénique originale qui associe plusieurs modes d’expression : théâtre, danse, musique, vidéo, marionnette, cirque...

​C’est le propre de leur identité.